La question que l’on se pose toutes à un moment donné : comment trouver le bon équilibre entre ma vie pro et vie perso ? Comment gagner ma vie en étant suffisamment épanouie mais assez présente pour mes enfants, mes proches pour ne pas culpabiliser ?

Plus on pense avancer, plus les questions se multiplient :
Dois-je prendre ce nouveau poste qui me correspond ? J’ai envie de créer ma propre activité, vais-je réussir ? Si je passais à 80% ou 50%, j’aurais plus de temps pour mes proches, pour moi, pour lancer mon activité, mais j’y perdrais financièrement. Est-ce que c’est le bon moment ? (PS : ce n’est jamais le bon moment). Et si je démissionnais ?

Votre « pourquoi », l’alignement

Avant tout, il faut vous interroger sur vous, sur votre “’alignement”. Êtes-vous cohérente avec ce que vous ressentez ? Que vous manque-t-il aujourd’hui; et au contraire qu’est-ce qui vous fait encore vibrer dans vos activités ? Qu’est-ce qui fait pétiller vos yeux quand vous en parlez ?
Il faut réussir à vous observer de l’extérieur, essayer de visualiser la meilleure version de vous-même. La meilleure version de vous, c’est celle que vous seriez si là maintenant vous pouviez faire ce que vous voulez. Si tout était possible. Comment vous sentiriez-vous ? Joyeuse, légère, souriante, épanouie… Bref, imaginez-vous.

Et demandez-vous ce qui vous empêche d’y arriver.

maman travaille

Il y a toujours un « mais »…

Ensuite viendra le moment des blocages : est-ce que mon conjoint/ma famille me soutiendra ? Est-ce que j’aurai encore du temps pour les enfants ? Mais aussi : comment faire avec les enfants pour arriver à travailler en même temps ? Financièrement, est-ce vraiment raisonnable ?

Puis les blocages sur vous-même : est-ce que je vais parvenir à tout gérer ? Et si j’échoue ? Est-ce que c’est une bonne idée ? Est-ce que ça va marcher ?

Par contre, je préfère vous le dire : il n’y pas de réponse toute faite à ces nombreuses questions. Et pourtant ce serait tellement plus simple.

Et préparez-vous à passer des heures, des nuits en réunion avec vous-même à retourner le problème dans tous les sens, trouver des solutions et aussi avoir de nouvelles idées. Parce que, oui, quand on porte son projet, on est avant tout inspirée ! donc les idées (ainsi que les choses à faire !) foisonnent.


Et deuxième déception : ces questions reviennent très régulièrement quand on entreprend… parfois avec puissance 10 de mauvaises ondes. Mais ça a un petit nom : c’est le fameux syndrome de l’imposteur. La majorité des gens, et en particulier les entrepreneurs, le connaissent bien. Il a cette faculté permanente de vous faire douter de votre légitimité. On en reparlera plus tard.

Une fois que vous avez pris conscience que vous n’êtes plus totalement alignée avec votre situation actuelle, que vous ressentez un besoin de faire quelque chose, de créer, d’évoluer… et si l’idée de votre projet est bien présente, cette frénésie ne s’arrête pas (pas tout de suite en tout cas).

La difficulté va être d’arriver à gérer son temps entre vie de femme/épouse/mère/entrepreneuse et parfois salariée tout à la fois. Sans délaisser personne. 

Réussir à trouver l’équilibre…

Le bon équilibre vie pro et vie perso, c’est quoi ?

C’est réussir à trouver du temps de qualité pour tout et pour tous (dont nous-mêmes !) et avec nos vies à 100 km à l’heure, ce n’est pas évident d’arriver à tout caser en 24h (même moins, parce qu’on dort quand même, hein !).

Une chose importante à garder absolument en tête : nous ne pouvons pas être parfaites ! ni à la maison, ni comme mamans, ni comme working girls ! Alors on ne se met pas la pression si on sert des coquillettes 2 fois dans la semaine, et si le ménage attend son tour.

L’équilibre est une notion subjective. Vous le trouverez quand vous vous sentirez en adéquation avec vos valeurs et votre ressenti. Si, comme moi, vous vous sentez bien une fois que vous avez bien avancé sur votre projet pro, vous serez bien plus disponible pour vos proches par la suite. Quand je sens que j’ai passé une journée où j’ai réussi à travailler sur plein de choses. Où efficacité et productivité ont été mes amies, je redescends de mon atelier bien plus calme et disposée pour mes autres “rôles” de la journée.
Certaines personnes ont besoin de faire du sport : moi j’ai besoin de solitude (et de chocolat !).

La gratitude envers nos proches, l’accomplissement de soi sont pour moi des notions importantes pour trouver son bon équilibre.

entrepreneur papa travaille

Travailler en fonction de son inspiration

Il y a des jours où il ne faut pas m’arrêter, je suis tellement lancée que je pense à peine à boire un coup ! Mais cette frénésie de créativité ne peut pas attendre, mon entourage le sait. Souvent, j’essaie de ne pas travailler le weekend, mais de temps en temps, l’inspiration vient frapper à ma porte et là je ne peux pas résister (souvent c’est pour écrire), donc je me lance. Ce sont en général mes plus beaux articles.
Par contre, je me contente de ne faire “que” ça, et de ne pas m’étaler sur autre chose. Sinon on ne s’arrête jamais. Mais si comme moi, vous êtes encore salariée, parfois nous n’avons d’autre choix que de travailler le weekend. On optimise alors les siestes des enfants, les soirées. J’ai remarqué que quand c’est pour notre projet, nous regorgeons de ressources et d’énergie. Je n’aurais jamais cru me lever à 6h du matin pour rédiger des articles et pourtant, j’en écris beaucoup à ce moment de la journée. Par contre, le soir je n’ai jamais été très efficace…(même en me levant plus tard !)

Ne pas s’égarer

Il faut arriver à consacrer des moments de qualité à votre entourage. Surtout si vous avez des enfants. Si vous les avez avec vous la journée (ou confinés !), avant de vous mettre au travail, essayez de passer un moment vraiment privilégié avec eux (faire un jeu, jouer, lire une histoire…) sans téléphone ni ordinateur à portée de main. Après 30 minutes de réelle complicité, votre enfant sera normalement plus enclin à vous laisser travailler plus sereinement.

On ne va pas se le cacher, gérer vie pro/perso n’est pas évident. La peur est le sentiment qui ressort le plus souvent. Mais c’est principalement la peur du jugement des autres qui nous paralyse. Ce sentiment de ne pas rentrer dans un moule que la société veut nous imposer.
Un nouveau projet (travail, entreprise, reprise d’études…) à ajouter dans une vie bien remplie, soyons franches : ça complique les choses, oui c’est vrai. Mais ce sentiment d’être vivante n’a pas de prix.

entrepreneurs maman

L’équilibre, ce n’est pas 50/50 ni 25/25/25/25, l’équilibre c’est le vôtre, celui que vous vous créerez. Pour le trouver, il faut tester puis ajuster.

Bien équipé pour se lancer !

Afin de ne pas s’égarer dans la multitude chose à faire équipez vous des bons outils pour vous aider à tout gérer. La planification à court et moyen terme est la clé de la réussite sans ce noyer. Penser à noter en permanence ce qui vous passe par la tête, les chose à penser, à faire … vous libérer ainsi votre esprit sans pour autant oublier. Pour cela vous pouvez créer votre agenda sur mesure en fonction de vos besoins et de votre mode de fonctionnement. Et vous pouvez même choisir d’y mettre votre (futur!) logo pour un rendu encore plus pro !

Alors surtout soyez imparfaite, heureuse et épanouie

Donec velit, Curabitur justo ultricies mi, venenatis massa Aenean