La procrastination est plus ou moins présente, dans notre quotidien à tous. Installée tranquillement sur notre
épaule, elle nous souffle à l’oreille « oh, ça… tu le feras plus tard… Tu as d’autres choses à faire
aujourd’hui…» chaque fois qu’une tâche aussi réjouissante que de la comptabilité, de la gestion
administrative ou même du repassage se présente à nous. Elle est aussi là, quand on s’apprête à se
lancer dans le développement d’un nouveau projet qui nous terrifie un peu, pour nous laisser
entendre que ce n’est peut être pas le bon moment, qu’on ferait mieux d’attendre.

Tiens, et si on lui donnait un peu de vacances, à cette procrastination ? Histoire de goûter à une
meilleure efficacité, et de pouvoir se donner à 100% dans ses activités ?

Aujourd’hui, je vais vous expliquer le phénomène de la procrastination, puis je vous donnerai mes
conseils pour trouver votre organisation parfaite, pour dire bye-bye à la procrastination et ainsi
vous permettre de gérer au mieux votre temps !
Comme d’habitude, je vais commencer par faire un petit rappel pour répondre à la question que
vous vous posez peut être :

Mais qu’est ce que c’est au juste, la procrastination ?

« La procrastination c’est une tendance à toujours reporter les choses à plus tard. » Le Robert


Bon, ça, c’est la définition du dictionnaire. La procrastination c’est effectivement le fait de
reporter fréquemment ce que l’on a à faire à plus tard, qu’il s’agisse de demain, de dans un
mois ou … à jamais. Je suis sûre que vous aussi, vous trouverez facilement au moins un exemple
d’une tâche que vous deviez faire, que vous avez repoussé pendant littéralement des semaines avant
de vous y mettre (arrêter de fumer, se mettre à lire tous les jours, contacter Free pour vous
désabonner de leurs services, etc…).


Comment s’explique l’origine de la procrastination ?

bonne organisation contre la procrastination

Scientifiquement, la procrastination s’explique par la mise en relation (ou en «compétition» dans
un sens) de deux zones du cerveau : celle de l’effort, et celle de la récompense. Votre cerveau
mesure ce que cela va vous coûter de faire cette action, et ce que cela va vous apporter. En toute
logique, il faut que le bénéfice perçu soit supérieur au coup d’effort perçu. Si ce n’est pas le cas…
vous aurez tendance à remettre à demain, car votre cerveau vous laissera croire que cela sera plus
facile et moins «coûteux» pour vous de repousser à demain.
Spoiler alerte : une tâche pénible aujourd’hui, le sera très probablement au moins tout autant demain.

Les spécialistes estiment également que le fait de procrastiner peut venir de différents facteurs
psychologiques, tels qu’un manque de confiance en soi («je ne vais pas y arriver»), de difficultés
de concentration, de perfectionnisme («je n’ai pas le temps de le faire correctement») ou de peur
de l’échec. Cela est également en grande partie liée à la «nature» de la tâche : si celle-ci est plus
ou moins longue, plus ou moins attrayante, plus ou moins utile…


Pourquoi c’est problématique de procrastiner, et quelles en sont les conséquences ?

procrastination


On pourrait se dire : «ok, je repousse les choses à demain, mais que je finis par les faire, ce n’est
peut être pas très grave, non?». Et bien en fait, si, un peu… Déjà, parce que c’est une mauvaise
habitude. Et en plus, parce qu’à force de procrastiner, vous allez vous retrouver dans des situations
inconfortables pour vous, et pour votre bien-être mental.


Je m’explique : vous allez repousser et repousser et repousser, imaginons, votre déclaration d’impôt
ou de chiffre d’affaires, jusqu’au dernier moment, et vous allez vous retrouver à devoir la faire dans
l’urgence et dans le stress, presqu’un peu à la va-vite, alors que vous auriez pu la faire
tranquillement sans vous presser il y a quelques jours ou quelques semaines. Et voilà, situation
inconfortable pour vous.


Sur le moment, vous pensez malgré vous que le fait de repousser la tâche que vous n’avez pas envie
ou pas le temps de faire, est la meilleure solution pour vous. Mais si vous avez une vision à plus
long terme, vous vous rendrez compte que vous ne vous rendez pas service en procrastinant.
Le fait de procrastiner peut en effet créer par la suite des répercussions négatives sur votre bien-être
mental : du stress de devoir travailler dans l’urgence, de la culpabilité de ne pas agir, des regrets
de ne pas avoir fait la tâche en question plus tôt. Cela représente bien évidemment une perte de
temps plus ou moins importante, qui peut potentiellement vous faire manquer des opportunités.
En clair, en procrastinant moins, vous pourriez vous éviter tous ces sentiments inconfortables.


Mes conseils pour apprendre à moins procrastiner


La meilleure arme contre la procrastination, c’est l’organisation.


L’organisation, c’est un terme très vaste. On a tous des manières de penser et de réfléchir
différentes. Un système d’organisation unique ne peut certainement pas convenir à 100% de la
population, c’est d’ailleurs ce constat qui m’a poussé à créer Mon Agenda sur-mesure, des agendas
que vous pouvez «façonner» pour les adapter à l’organisation qui vous convient le mieux.
Je ne peux donc pas vous donner LA clef pour une organisation parfaite qui vous permettra d’arrêter
de procrastiner, en revanche, voici quelques pistes déjà expérimentées, qui vous permettront peut-être de trouver ce qui vous conviendra le mieux.

moins procrastiner

Voici quelques pistes

Faire des to-do-lists :

Vous connaissez forcément le principe ! Pour chaque jour ou chaque
semaine, il s’agit de faire la liste des choses que l’on doit faire, et de venir cocher, surligner,
rayer… la tâche une fois qu’elle est accomplie. Cette méthode est très utilisée, car il est très
satisfaisant de rayer les tâches faites, cela montre que l’on avance.
Mes conseils : ne surchargez pas votre to-do list, sinon ce sera démotivant. Pensez également à
prioriser, à mettre en priorité les tâches que vous devez absolument faire aujourd’hui.

Travailler avec des blocs de temps :

C’est une méthode très utilisée par beaucoup
d’entrepreneurs. Cela consiste à se bloquer dans son emploi du temps une plage horaire plutôt
importante, qui ne sera consacrée qu’à une seule tâche ou «mission». Par exemple, le lundi matin
chez moi est consacré à de la création de contenu, le mercredi après-midi à la préparation de vos
commandes. Le fait de me bloquer des créneaux tout entier me permet d’être plus productive que
si je faisais une heure par ci, une heure par là.

Créer des routines :

L’être humain aime les routines, ça le rassure. Lorsque l’on a des routines,
en fait, on ne réfléchit plus, car on sait déjà ce qu’on doit faire. Ici, c’est pareil : se créer des
routines au travail vous permettra de vous mettre plus facilement à effectuer certaines tâches
(exemple : à 14h, je me prépare un thé, un carré de chocolat, et je me remets au travail ! C’est
mon rituel, je ne me pose pas la question.)
Plus d’infos sur la mise en place des routines dans cet article

Faire des petites étapes :

face à un gros objectif, découpez le en plusieurs petites étapes. Cela
aura l’air beaucoup moins décourageant, et vous aurez l’impression d’avancer vers votre objectif
final !

S’accorder des pauses :

travailler c’est bien, mais il faut savoir souffler pour pouvoir repartir
d’un bon pied ! Accordez vous des pauses, cela sera bénéfique pour votre productivité. Vous
pouvez par exemple travailler par cycles de 50’ de travail, 10’ de pause (un peu comme à
l’école…😉 )
Attention : la clef pour trouver la méthode d’organisation qui vous convient le mieux, ce n’est pas
de suivre ce que fais la voisine ou une superstar sur Instagram; C’est plutôt d’expérimenter
différentes méthodes, et de voir laquelle nous plait le plus, et marche le mieux au regard de notre
quotidien et de nos habitudes.

efficacité productivité procrastination


Une dernière petite astuce…


Voilà, je vous ai livré tout ce que je savais sur la procrastination, et sur comment vous organiser au
quotidien pour apprendre à ne plus procrastiner. J’espère que ces conseils vous seront utiles, et
qu’ils vous permettront d’améliorer votre gestion du quotidien !
Un dernier petit conseil pour la route, que m’a donné une amie un jour : «Si cela te prends moins de
5 min, fais le maintenant».
Bien sûr, cela ne fonctionne pas pour tout, cela fonctionne même mieux
dans la sphère privée que professionnelle : sortir la poubelle, vider le lave vaisselle, ranger une table… (pour éviter de se lancer dans 10 micro-tâches
d’affilée !!). Mais c’est un très bon exercice pour apprendre à moins procrastiner !

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez recevoir dans votre boîte mail d’autres conseils pour
améliorer votre organisation au quotidien ? ⏬⏬⏬⏬⏬⏬⏬

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux pour en découvrir un peu plus sur le concept de Mon Agenda sur-mesure, les coulisses, les projets et les astuces.