La charge mentale… On a tous déjà entendu parler de ce concept. On sait de quoi il s’agit, assez vaguement, on se sent plus ou moins concernée. Pourtant en 2017, lorsque la bande dessinée «Fallait Demander» est publiée et partagée sur Facebook, elle est accueillie à coup de dizaine de milliers de partages en une seule nuit. Preuve en est que nous sommes bien plus que nous le pensons à nous sentir concernées par la charge mentale.

La charge mentale, qu’est ce que c’est ?

Peut-être que vous non plus, vous ne savez pas encore précisément ce que c’est, la charge mentale ? On va donc commencer par s’appuyer sur sa toute première définition, qui date d’il y a 35 ans :

organisation

«La charge mentale, c’est le fait de devoir penser simultanément à des choses appartement à deux mondes séparés». –

Monique Haicault, sociologue

En fait, la charge mentale, c’est l’univers domestique qui empiète sur l’univers professionnel et vice versa. C’est donc; ne pas être capable de s’impliquer à 100% dans ce que l’on fait, parce que l’on a la tête occupée à penser ailleurs.

Des exemples ? On en a plein. Être au bureau, mais penser à ce qu’il faudra acheter aux courses le lendemain. Être entre amies, et penser à tout ce qu’on devra faire en rentrant. Et à l’inverse, être tranquillement installée chez soi, et penser aux dossiers sur lesquels on travaille.

Le problème originellement soulevé par cette question, c’est que les hommes, eux, ne ressentiraient pas (ou rarement) le poids de cette charge mentale. Aujourd’hui, plutôt que de débattre de la répartition des tâches ménagères au sein de votre foyer; Nous allons parler des astuces à mettre en place facilement pour se libérer de sa charge mentale au travail et pour (re)-trouver un équilibre. Et donc se sentir plus épanouie à la maison et plus efficace au bureau. Trouver son équilibre. Parce que la charge mentale ne doit pas être une raison de devoir choisir entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle.

charge mentale

Mais moi, est ce qu’elle me touche la charge mentale ?

Vous vous demandez peut-être, à la lecture de ce début d’article; si vous portez vous aussi le poids de la charge mentale sans vous en être rendu compte jusque là. La vérité, c’est que la charge mentale nous touche relativement tous, à différents niveaux. Car le monde du travail actuel et la société moderne dans laquelle nous vivons nous poussent à passer sans cesse d’une tâche à une autre, d’un sujet à un autre, sans vraiment laisser le temps à notre cerveau de «switcher».

Sachez donc, que si :

  • Vous faites des to-do lists au format A4 que vous n’avez jamais le temps de terminer,
  • Ou avez toujours l’impression d’être débordée, d’avoir 1001 choses à faire et de ne jamais en voir le bout,
  • Mais vous avez le sentiment de toujours manquer de temps et de travailler continuellement dans l’urgence,
  • Vous vous comparez aux autres et vous vous culpabilisez de ne pas arriver à faire aussi bien, «mais comment elles font elles pour tout gérer?»
  • Vos pensées s’éparpillent, vous pensez au boulot à la maison, à vos enfants au travail, aux tâches ménagères qui vous attendent en rentrant à la maison… et vous n’arrivez pas à vous concentrer pleinement sur ce que vous faites,
  • Vous êtes toujours inquiète de ne pas arriver à faire les choses, d’oublier vos idées ou les choses que vous devez faire, parce que ça fourmille de tous les côtés…

Alors on peut estimer que vous aussi, vous vivez en compagnie de Mme La Charge Mentale. Et, ce n’est pas dramatique, vous n’êtes pas seule dans cette situation, et surtout : vous n’êtes en rien fautive. Mais essayer d’alléger voire de se débarrasser de cette charge mentale est indispensable, car au quotidien, la charge mentale implique plus de fatigue, plus de stress, des migraines, des maux de dos, d’estomac, et tout un tas d’autres réjouissances.

Et alors, comment faire pour s’en libérer ?

Je ne suis ni psychologue, ni sociologue, ni spécialise auto-proclamée de la charge mentale; mais j’ai quand même, avec le temps et le recul, la possibilité de vous donner certains conseils pour vous permettre peu à peu de vous libérer de votre charge mentale :

  • Prendre en notes tout ce à quoi vous pensez, pour être sûre de ne RIEN oublier. À chacun son support préféré, un petit carnet, un agenda, des feuilles volantes, ou sur l’ordinateur… peu importe (Ici, forcément on préfère écrire sur papier . Mais notez tout. Même ce qui n’est pas très important. Mieux vaut écrire trop que pas assez, non? Vous vous débarrasserez du stress d’oublier quelque chose.
  • Relativiser et se déculpabiliser : est ce que le sujet qui vous prends autant la tête, qui vous prends autant d’énergie, a tant d’importance que ça ? Est ce que dans 5 ans, cette petite chose aura de l’importance ? Si la réponse est oui, alors ne lâchez rien. Si la réponse est non, soufflez, et passez à autre chose..
se libérer de la charge mentale

Apprenez également à vous déculpabiliser. Vous ne pouvez pas porter le poids du monde sur vos épaules seules, personne ne le peut. Vous faites de votre mieux et c’est le plus important. Personne ne vous en voudra si vous ne pouvez pas tout faire, alors apprenez à ne pas être trop dure avec vous même.

Ralentir…

  • Savoir se dire « STOP » : Dans le même temps, il faut apprendre à « être raisonnable », se rendre compte que certaines choses ne sont pas réalistes, vous vous en demandez trop, alors que vous ne pouvez pas être partout. Apprenez donc à dire stop, de temps en temps. Stop, posez vous, et reconsidérez la situation. Vous verrez les choses différemment. Prenez du temps pour vous, vous y avez droit, avant de repartir plus forte !
  • Apprenez à communiquer et à déléguer : Une des manières les plus efficaces de se débarasser de la charge mentale.. c’est de la partager! Alors osez communiquer, oser demander à vos collègues, à votre compagne/compagnon, à vos enfants… parce qu’il n’y a pas de raison que vous soyez en charge de tout, toute seule. Ayez confiance, vous pouvez vous faire aider.
  • Penser parfois « did list » plutôt que « to-do list » : parce que oui, les to do lists, c’est bien… et ça nous arrive à toutes d’avoir une to-do list trop longue pour pouvoir être réellement faite en entière. Alors, de temps en temps, faites l’exercice inverse ! Faites la liste des choses que vous avez eu le temps de faire dans la journée, c’est une belle manière de se rendre compte du chemin parcouru, et de pouvoir se féliciter pour tout le travail accompli.

Conclusion

Voilà tout pour ces petits conseils sur la gestion de la charge mentale. J’espère que cela vous aidera à améliorer un petit peu votre quotidien ! N’hésitez pas à me faire vos retours sur cet article en commentaires, ou à m’envoyer un message privé.

À très vite !

Le petit bonus : Ok, on avait dit qu’on ne parlerait pas aujourd’hui de « qui-dans-votre-foyer-fait-le-plus-de-tâches-ménagères », mais quand même, au passage, on vous présente l’application Maydée, créée par l’association du même nom, qui permet de mesurer et de se rendre compte de qui fait quoi à la maison, au cas où vous auriez besoin d’un peu de rééquilibrage dans la répartition des tâches !

gérer la charge mentale